1
min read
A- A+
read
Joint IMEAS and C-track 50 event in Brussels on the 19th of June.
Joint IMEAS and C-track 50 event in Brussels on the 19th of June.
Joint IMEAS and C-track 50 event in Brussels on the 19th of June.
Joint IMEAS and C-track 50 event in Brussels on the 19th of June.
Joint IMEAS and C-track 50 event in Brussels on the 19th of June.
Joint IMEAS and C-track 50 event in Brussels on the 19th of June.
Joint IMEAS and C-track 50 event in Brussels on the 19th of June.
Joint IMEAS and C-track 50 event in Brussels on the 19th of June.

L’événement organisé conjointement par les projets IMEAS et C-Track 50 en marge de l’EUSEW s’est déroulé le 19 juin dans les locaux de la Délégation européenne de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ces deux projets étudient le lien entre les niveaux supérieurs et inférieurs de gouvernance et envisagent la gouvernance multi-niveaux comme un outil d’intégration de la politique énergétique et des objectifs climatiques de l’UE à l’échelle nationale, régionale et/ou locale. Leur travail se fonde sur un besoin identifié, à savoir un processus intégré et réussi de transition énergétique ; il est primordial que la politique énergétique de l’UE soit transposée à l’échelle locale via des mesures énergétiques et également que les initiatives locales en matière d’énergie parviennent aux plus hauts niveaux des organisations selon une approche ascendante.

Voici certaines des recommandations formulées par les participants lors des présentations et de la table ronde intitulée « Connect the unconnected » :

  • Le développement d’outils de financement spécifiques pour le développement d’une gouvernance multi-niveaux et la planification de politiques énergétiques et climatiques à l’échelle régionale/locale ;
  • Une obligation réglementaire pour les collectivités régionales/locales d’élaborer un plan énergie climat qui pourrait s’inspirer de celui de la CoM ;
  • La fixation d’objectifs de réduction des émissions de GES au niveau régional, en fonction du potentiel de chaque région et après consultation des autorités régionales ; lier le financement aux objectifs fixés ;
  • L’intégration et l’articulation de sujets comme l’atténuation/adaptation au changement climatique et l’urbanisme dans les collectivités locales ;
  • L’harmonisation des procédures administratives ;
  • La création d’un espace de dialogue pour les acteurs à l’échelle nationale/régionale et régionale/locale, pouvant inclure un comité de pilotage et des groupes de travail techniques ;
  • L’élaboration d’une méthodologie commune afin de garantir la qualité des données et indicateurs recueillis ;
  • L’articulation de la politique climatique avec des objectifs en matière d’innovation des systèmes et de technologies énergétiques ;
  • L’adoption d’une approche descendante via des directives européennes pour enjoindre les pouvoirs publics à prendre des mesures ;
  • Le renforcement des connaissances des collectivités régionales/locales ;
  • La mise à disposition de ressources humaines et d’outils opérationnels à l’échelle locale.

Pour en savoir plus sur cet événement, rendez-vous sur le site Internet de la FEDARENE.